Université de Montréal

Jean Chrétien: revivre à 110 %


En 2007, Jean Chrétien souffre de douleurs au cœur, et il est toujours essoufflé. « Je pompais l’huile! », indique-t-il. Finalement, il entre à l’Institut de Cardiologie de Montréal (ICM), où le Dr Michel Pellerin, chirurgien cardiaque, lui fait un quadruple pontage coronarien. Grâce à sa grande forme physique, le surlendemain de l’opération, il se promène déjà dans les couloirs de l’hôpital et il serre des mains : 40 ans de carrière politique, dont 10 comme premier ministre, laissent nécessairement des marques!

Au départ, malgré la douleur, Jean Chrétien ne voulait pas suivre les conseils du cardiologue Guy Pelletier, rencontré sur un terrain de golf, et se rendre tout de suite à l’ICM pour se faire examiner. « Je n’avais pas le temps!, s’exclame-t-il. Je devais donner une conférence à Vancouver le lendemain. »

C’est finalement sa fille qui l’a convaincu. « Une fois installé sur la table d’examen, j’ai vu arriver six ou sept personnes dans la vitrine. Je faisais des blagues, j’ai dit “bon, c’est le G7 qui se rencontre”! Mais c’est là que j’ai compris que c’était sérieux. Le Dr Pellerin m’a dit qu’il allait m’opérer. J’ai dit : “tout de suite?” Il m’a dit : “que diriez-vous qu’on attende à demain matin?”. »

Un cas majeur

L’état de santé de l’ancien premier ministre était en effet très préoccupant. M. Chrétien souffrait d’angine instable. « Quatre artères coronariennes étaient bloquées. Nous avons donc fait un quadruple pontage pour revasculariser les territoires touchés », explique le Dr Pellerin.

La longue carrière politique, un milieu où le stress est important, peut-elle être en partie responsable des problèmes cardiaques de M. Chrétien?

« L’effet du stress varie infiniment d’un individu à un autre, donc on ne peut pas comptabiliser ce facteur. Il peut tout de même exercer une influence, mais les grandes causes liées aux maladies cardiaques demeurent le tabagisme, l’hypertension artérielle, le diabète, l’obésité et l’hypercholestérolémie. La génétique reste aussi un facteur important », énumère le Dr Pellerin.

Des membres de la famille de l’ex-politicien ont d’ailleurs souffert de problèmes cardiaques, dont sa mère qui en est décédée très jeune.

Que serait-il arrivé si M. Chrétien n’était pas entré à l’hôpital ce jour-là ? « Il risquait de faire un infarctus et, à ce moment-là, la récupération est moins bonne parce que le cœur a manqué de sang. L’opération était donc préventive », explique le chirurgien.

À l’hôpital comme en politique

Jean Chrétien était bien sûr un peu inquiet de subir une telle intervention, mais il faisait confiance au Dr Pellerin. « Je fais confiance aux gens quand ils sont compétents. En politique, on disait que j’étais capable de faire confiance à mes ministres qui, d’ailleurs, étaient tous connus du public. Ça a l’air que ce n’est plus comme ça aujourd’hui, mais bon! Les gens travaillent mieux lorsqu’ils sentent qu’on leur fait confiance. Si on regarde toujours au-dessus de leur épaule, ils deviennent nerveux. »

L’ancien premier ministre a eu raison d’accorder sa confiance au chirurgien puisque l’intervention s’est très bien déroulée. Le Dr Pellerin a même opéré l’épouse de M. Chrétien un an plus tard.

Martine Letarte, notre journaliste, Bruno Girard, vidéaste, Jean Chrétien et le Dr Michel Pellerin

« Et nos vies vont encore mieux qu’avant. C’est incroyable! Nous sommes réparés! C’est extrêmement rare qu’un docteur opère un premier ministre et son épouse. En plus, il n’a pas manqué son coup, comme c’est arrivé pour Clinton aux États-Unis qui a eu besoin d’être réopéré! S’il était venu ici, il n’aurait pas eu de problème. Il n’aurait pas été obligé d’entrer une deuxième fois au garage », s’exclame M. Chrétien, avec son humour habituel.

Grouille ou rouille!

Jean Chrétien a en effet récupéré d’une façon remarquable à la suite de l’intervention, remarque le Dr Pellerin. « Il est revenu à 110 %! »

« Vous n’êtes pas à la veille de vous débarrasser de moi! », blague l’ex-premier ministre.

« C’est important d’agir au bon moment, mais aussi, une hygiène de vie comme celle de M. Chrétien fait toute une différence lorsque vient le temps de subir une telle opération », explique le Dr Pellerin.

« Je marche quatre ou cinq fois par semaine pendant une heure. Je fais du ski l’hiver, du golf et de la natation l’été et, pendant des années, je faisais chaque matin 50 push-ups et d’autres exercices. On dit que le beurre n’est pas bon. Je n’écoute pas complètement, mais presque! Je ne mange pas beaucoup : j’ai été pensionnaire, et la nourriture n’était pas très bonne, donc j’ai été habitué comme ça », affirme l’homme de 77 ans.

« Je crois que les bonnes habitudes de M. Chrétien ont retardé l’apparition et la progression de sa maladie », affirme le Dr Pellerin qui a souvent opéré des patients beaucoup plus jeunes pour des cas d’angine instable.

Jean Chrétien adopte tout à fait l’adage « un esprit saint dans un corps sain ». « Mon père disait “grouille ou rouille”! J’ai décidé de ne pas rouiller. C’est mieux de se tenir occupé. J’ai des amis qui rêvaient de prendre leur retraite et de ne rien faire. Ils sont partis vite. »

Avocat-conseil au cabinet Heenan Blaikie, l’ancien premier ministre n’a donc aucun remords de continuer à travailler. « J’ai repris mes activités au même rythme qu’avant l’opération, mais c’est très différent de lorsque j’étais en politique. Il n’y a plus de journalistes, de Chambre des communes ni de votes à gagner! La politique est un métier très dur, exigeant, où l’on est soumis constamment à la critique. J’avais promis à ma femme de quitter la politique avant 70 ans et je l’ai fait à 69 ans, 11 mois et 1 jour! »

Cette nouvelle carrière entreprise en 2004 lui permet donc de continuer à œuvrer dans le domaine des relations internationales, mais dans le monde des affaires plutôt que dans celui de la politique.

« Je visite entre 25 et 30 pays par année et je fais de la négociation. C’est ce que j’ai fait toute ma vie, j’ai été élu à 29 ans! Et je n’ai pas l’intention d’arrêter avant de ne plus en être capable! »

Les commentaires sont fermés.